Vapoter en toute sérénité dans les lieux publics

admin | juin 8, 2018 | 0 | Shopping

Depuis l’ordonnance émanant du ministère des affaires sociales et de la santé parue en mai 2016, vapoter est devenu assimilé au tabagisme donc soumis à plusieurs restrictions. L’ordonnance évoque les lieux où l’usage de la cigarette électronique est interdit. Une interdiction grandement similaire à celle appliquée à la cigarette ordinaire car elle concerne en grande partie les lieux publics fermés et couverts affectés à un usage collectif. Cependant, vapoter dans un lieu public n’est pas pour autant impossible car quelques dérogations existent bel et bien.

Le vapotage au travail : les sanctions encourues

La vente en hausse d’e-cigarette chez les grossistes de cigarette électronique explique le fait que cette pratique soit devenue si habituelle qu’elle deviendrait une bonne alternative au tabac. Toutefois, les lieux de travail font partie des endroits où vapoter peut être interdit. En effet, l’usage de cigarette électronique au travail est condamnable au même titre que fumer et peut être sanctionné de mesures disciplinaires qui peut aller jusqu’au licenciement. Pour cause, la législation exige de l’employeur apporte une garantie de sécurité et de protection de la santé des salariés ce qui implique la protection contre le tabagisme d’après le code de la santé publique. Les circonstances d’application de l’interdiction concernant les lieux de travail précisent une obligation de mettre une signalisation apparente rappelant la prohibition du vapotage et ses conditions d’application dans l’enceinte des lieux concernés. L’enfreint de cette interdiction prévoit une contravention de 2ème classe pour la personne concernée ainsi qu’une contravention de 3ème classe pour les responsables des lieux qui n’auraient pas mis une signalisation adéquate.

La cigarette électronique et la nicotine

Avec toutes les offres en grossiste cigarette électronique, il est évident que le ministère de la santé publique s’implique grandement dans la vente d’e-liquide et d’e-cigarette. Et quand on fait mention de la cigarette, il est surtout question de nicotine. L’usage de cette substance qui incite à la dépendance est la raison pour laquelle le ministère fixe la quantité maximale contenu dans les e-liquides à 10 milligrammes. De plus, chaque emballage d’un produit de vapotage incluant de la nicotine doit disposer d’une notice précisant les consignes d’utilisation et les effets sur la dépendance et la toxicité. Il doit être aussi mentionné la non recommandation aux jeunes et aux non-fumeurs.D’ailleurs, même les cigarettes électroniques ne contenant pas de nicotines sont concernées par l’arrêté, les ordonnances et les décrets interdisant de vapoter. Pour cause, le respect d’autrui ne se limite pas à la présence de nicotines dans les dispositifs de vape. Les e-cigarettes sont grandement assimilés au tabagisme et dans le but de ne pas agrandir le taux de tabacomanie au niveau de la population, de sévères restrictions sont nécessaires.

Cigarette électronique : les endroits autorisés pour vapoter

Depuis la mise en vigueur de la loi sur le tabagisme, il n’est pas évident de trouver un endroit ou savourer son dispositif de vape. Et même les offres sans nicotine disponible en grossiste cigarette électronique sont inclues dans l’interdiction. Mais malgré les nombreux textes régissant cette prohibition de l’usage de l’e-cigarette, il existe plusieurs endroits et des circonstances où vapoter n’est pas interdit. Sauf si un règlement intérieur ou encore qu’un arrêté municipal précise l’interdiction, les lieux fermés et couverts accueillant du public comme les hôpitaux, les services publics, les hôtels et restaurants sont autorisées. En ce qui concerne les lieux de travail, les espaces non clos et ouverts figurent parmi les exceptions. Et du côté des locaux à usage privé, il est tout à fait autorisé de vapoter dans votre véhicule sauf en présence de mineurs de moins de 18 ans. La loi étant ferme concernant la lutte anti-tabac, il se peut qu’un tel incident soit sujet à des amendes. Les autres endroits publics comme les parcs et jardins publics figurent par contre dans la dérogation.

 

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *